Le partage est prise en charge!

L'équipe PFA de la saison sortie il y a quelques jours a généré beaucoup de controverse (inévitablement) car un certain nombre de joueurs avaient été omis et d'autres joueurs ajoutés. De toute évidence, la nôtre ne sera pas différente car nous ne pouvons pas garantir que l'équipe sélectionnée - je veux dire, vous ne pouvez choisir que onze joueurs - satisfera tous nos lecteurs du monde entier avec la plus grande satisfaction. Alors, voilà.

ALISSON BECKER (GK-LIVERPOOL)

Quel nom avoir! Pour un gardien de but, avoir gardé 20 feuilles blanches avec deux matchs à jouer est extrêmement impressionnant, d'autant plus qu'il s'agit de votre première saison en Premier League. Il a évidemment eu un début de saison moyen, mais a grandi à pas de géant depuis.

AARON WAN-BISSAKA (RB- CRYSTAL PALACE)

Il a été l'un des joueurs les plus remarquables cette saison et c'est d'autant plus évident qu'il ne joue pas pour une équipe parmi les six premiers et qu'il devrait donc faire plus de travail défensif. Il est rapide, très bon pour aller de l'avant et très fiable à l'arrière également.

VIRGIL VAN DIJK (CB- LIVERPOOL)

Il est difficile de discuter de son niveau d'influence sur Liverpool car ils ont gardé 20 feuilles blanches et sont devenus l'une des défenses les plus méchantes de la Ligue. Il est très solide tant au sol que dans les airs, ce qui est rare compte tenu de sa taille. Il a également ajouté une bonne part de buts, dont certains sont très vitaux pour les ambitions de son club.

AYMERIC LAPORTE (CB- MANCHESTER CITY)

Laporte est arrivé en janvier dernier, à peu près au même moment où Van Dijk a rejoint Liverpool et est devenu un défenseur central très fiable avec un très bon positionnement et un très bon calme. Il a également une grande capacité à lancer des attaques par l'arrière avec ses passes précises. Son équipe a également concédé le deuxième moins de buts après (devinez qui) Liverpool.

ANDREW ROBERTSON (LB- LIVERPOOL)

Depuis que Robertson est entré dans la première équipe de Liverpool la saison dernière, il n'a pas regardé en arrière. Il est sans doute le footballeur le plus fiable de la Ligue car il produit régulièrement des performances de haut niveau. Il est un paquet d'énergie et toujours prêt à aider à l'attaque - faisant de lui le défenseur avec les passes les plus élevées cette saison - et à défendre également.

FERNANDINHO (MF- MANCHESTER CITY)

Fernandinho est le fondement du milieu de terrain de Manchester City depuis un certain temps maintenant. Cette saison n'a pas été différente car il a admirablement protégé son équipe des attaques de l'opposition et son positionnement est sans égal. Il a également une très bonne gamme de passes.

BERNARDO SILVA (MF- MANCHESTER CITY)

Bernardo Silva s'est avéré très fiable, que ce soit à l'échelle ou à des postes centraux. Sa capacité à sortir des espaces restreints est étrange et sa vision avant-gardiste a également été la clé des performances de Manchester City cette saison.

CHRISTIAN ERIKSEN (MF- TOTTENHAM HOTSPUR)

Le milieu de terrain danois a été l'un des joueurs les plus cohérents de Tottenham et de la Premier League. Sa capacité à choisir une bonne passe est tout à fait admirable et il a amassé 7 buts et 12 passes décisives - l'une des plus élevées - jusqu'à présent cette saison.

DANGER ÉDEN (FW- CHELSEA)

Eden Hazard a été la seule raison (plus ou moins) pour laquelle Chelsea a encore quelque chose à espérer à ce stade tardif de la saison. La saison de Chelsea peut être considérée comme facilement oubliable. Pour l'international belge, c'est sans doute sa saison la plus mémorable: marquer, assister et contourner les défenseurs en permanence.

SERGIO AGUERO: (FW- MANCHESTER CITY)

Sergio Aguero a marqué tant de buts vitaux - voir le dernier but contre Burnley - qui a permis à Manchester City de remporter le triplé. Il a également eu des triplés consécutifs contre Arsenal et Chelsea. Le joueur de 30 ans est l'un des attaquants les plus fiables que la Premier League ait jamais vus.

RAHEEM STERLING (FW- MANCHESTER CITY)

C'est la saison où Sterling a prouvé que tous ses sceptiques avaient tort, car il a soulevé son jeu - en particulier cette saison - au point où l'appeler le meilleur joueur de la saison de Premier League ne serait pas rencontré de sourcils levés.